Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:36

Le Centre Culturel Le Bief et la Maison de l'Innovation vous donnent rendez-vous pour une conférence dans le cadre du bivouac des facs

 

mardi 18 mai à 18H30 au cinéma La Façade d'Ambert

 

"De Monet à Picasso, quels scandales en peinture ?" par Véronique Dumas, Enseignante Chercheuse en histoire de l'art - Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

 

La fin du XIXème siècle a été marquée par de grands bouleversements artistiques qui ont provoqué un véritable divorce entre artistes et public à partir du Romantisme. Les refus répétés par les Salons Officiels des oeuvres de Delacroix, puis de Courbet, de Manet, jugées inacceptables au regard de l'académisme, de la décence et du goût bourgeois, ont incité les artistes à s'affranchir du conservatisme ambiant et de la pensée dominante pour s'exprimer plus librement.

Vers 1860 le déchaînement de la critique et le rejet violent du public entament une phase aigüe dans un conflit qui s'aggravera après 1870, à la suite de plusieurs scandales. Cette rupture n'est pas totalement consommée aujourd'hui, mais l'attitude du public a changé dans la mesure où on a admis que l'art peut évoluer avec son temps. Mais dès cette époque la presse naissante a joué un rôle déterminant pour faire ou défaire la renommée des artistes.

Lieu privilégié de la confrontation des opinions, elle assure la médiation entre l'artiste et le public. C'est à travers elle que se jouent les débats qui revendiquent ou refusent les ruptures. Manet, Gauguin ou Picasso se sont heurtés à l'incompréhension du public de leur temps. En quoi et pourquoi furent-ils réfractaires à la peinture officielle et au goût dominant de leur époque ? Traits d'ironie, injures ou louanges véhiculés par les journaux, ont souvent identifié par dérision des mouvements artistiques dont ils ont fait la célébrité : les Impresionnistes, les Symbolistes, les Fauvistes ou autres Cubistes. Est-ce à dire que l'art doit expérimenter le scandale pour faire sens aux yeux du public ?

 

Véronique Dumas est docteur en histoire de l'art contemporain. Elle mène des recherches sur le symbolisme en peinture dans la seconde moitié du XIXème siècle, plus particulièrement sur le lien entre art et littérature au sein du mouvement. Elle a publié Le Peintre symboliste Alphonse Osbert (1857-1939), CNRS Editions, 2005.

 

Entrée gratuite

Partager cet article

Repost 0
Publié par saintbonnetlechastel - dans Fêtes et manifestations
commenter cet article

commentaires