Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 13:00

Bonjour à toutes et tous,

Et merci pour vos retours toujours bienvenus même si je ne réponds pas individuellement.

Bon, là, ça y est, l'entartage rituel des jonquilles est passé, les nuits de réchauffent et les journées aussi.

A notre altitude vertigineuses (900/1000 m quand même !), les premières feuilles décorent les rameaux.

Pour accompagner le carillon gourmand des cloches de Pâques (vous n'avez pas renoncé pas au chocolat j'espère !), voici le chant idoine du...

Pinson des arbres, passereaux très commun, même en ville.

Comment mettre des mots sur ce chant pour mieux se l'approprier ?

A mes oreilles, qui ne sont pas les vôtres (quelle trouvaille !), il pourrait m'évoquer une dégringolade de notes qui, hésitantes au début, s'emballent ensuite en decrescendo (de l'aigu au grave), pour un court final en montagnes russes. La phrase est assez rapide et courte (pas plus de trois secondes sur l'enregistrement suivant) : https://inpn.mnhn.fr/jeux/oiseaux/listen/emissions_vocales_stereotypees/4564

[ou encore]

Pour avoir entendu le pinson des arbres dans différentes régions et pays, j'ai pu observer que les toutes dernières notes peuvent varier. Quelquefois, elles sont absentes ou bien se limitent à deux notes qui remontent comme lorsque l'on dit "Olé". Et comme par hasard, c'était en Espagne !

A vos oreilles !

    À qui parle-t-il, le pinson,
    Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… »
    À la journée ? à la saison ?
    Au cœur d’or de la marguerite ?

    Veut-il dire qu’on a raison
    De prendre l’instant qui palpite ?
    À qui parle-t-il, le pinson,
    Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… »

    Est-ce la mort dans le buisson,
    Ou l’amour, qui conduit le rite ?
    Vers qui lance-t-il cette invite ?
    Est-ce à quelqu’un de la maison…
    À qui parle-t-il, le pinson ?

Rosemonde GERARD ROSTAND

Partager cet article

Repost0

commentaires